Gaza

Standard
Non ci sono parole sufficienti per dire il ribrezzo, la rabbia, la vergogna che provo in questi giorni di genocidio camuffato da guerra santa… consiglierei di ascoltare SI LA VIE M’A MIS LA’ (2003) del gruppo francese di reggae Tryo (ricopio il testo, ma la canzone è da godere tramite orecchio!).
 
Samuel et Jonas ont quitté le pays.
Fatima et Marie ont sacrifié leur vie.
Parce qu’ils ont voulu s’en remettre à demain
Dessiner l’avenir, le brandir de leurs mains.
 
Continuez la mémoire héritée des ancêtres,
pour qu’on ne voit jamais sa terre… disparaître.
Cette terre… poussière… fortune du manant
la monnaie des colons, la fierté de l’Orient.
 
Si la vie m’a mis là, c’est qu’elle doit avoir ma peau!
 
Cette terre déserte, qui baigna dans le sang
Lorsque les Blancs entrèrent au grès des quatre vents.
Cette terre défendue, maintes et maintes fois reprise,
que nos pères ont tenue quand le monde lâchait prise.
 
Si la vie m’a mis là, c’est qu’elle doit vouloir ma peau! (inch Allah)
Si la vie m’a mis là, c’est qu’elle doit avoir ma peau!
 
Quand les jets de nos pierres face aux canons des chars
étaient murs de poussière nous privant de victoire.
Un peuple délogé, isolé de son sol,
qui voudra rattraper l’histoire en son envol.
Ici, la vie, la mort, ont le même visage
Et l’avenir se dessine entre ruines et carnage.
Que les pages du Coran explosent de lumière.
Je vous implore, Allah! Ils ont volé ma terre.
 
Si la vie m’a mis là, c’est qu’elle doit vouloir ma peau!
 
Je vous envoie l’espoir inondé de louanges.
Ils voient en vous démon, je vous sais être un ange.
Nourri par les prophètes les plus impitoyables,
qui gravent sur nos cœur les cendres du diable.
Moi, qui n’ai que ma vie à offrir en cadeau,
je ferai de mon âme le plus grand des oiseaux.
Pousser par le soleil (libérant l’horizon)
j’userai de ma vie comme l’un de leurs canons.
 
Si la vie m’a mis là, c’est qu’elle doit vouloir ma peau!
 
Complainte de nos femmes, espoir d’enfant martyrs,
qui jettent dans les flammes des lambeaux d’avenir.
Blessures… trop profondes, pour être pensées,
comme un appel au monde ou à la liberté.
 
Regarde de sa main ce que l’enfant dessine
le monde de demain avec la Palestine…
 
Si la vie m’a mis la c’est qu’elle doit avoir ma peau!

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...